ActualitésÉdition 2017-2018

La 2e promotion de Création en cours

Les artistes de la première édition de Création en cours ont terminé leurs résidences l’été dernier, dans une grande variété de projets et de rencontres. Après une belle première année d’expérimentation, Création en cours est renouvelé pour une deuxième édition, avec 150 nouveaux projets, artistes et écoles !

  • © Manon Ménard - Raconte moi chez toi

    © Manon Ménard - Raconte moi chez toi

Plasticiens, chorégraphes, comédiens, architectes, circassiens, designers …les artistes retenus portent des projets répondant à des esthétiques et des disciplines multiples. Cette diversité est en partie liée à la grande variété de formations de ces jeunes artistes (souvent diplômés des Ecoles Supérieures Cultures), mais également aux pratiques artistiques transversales développées par cette génération de créateurs. Témoins de la vitalité et de la diversité des champs artistiques, leurs approches sont en effet pluridisciplinaires : le théâtre s’associe au jeu vidéo, la botanique croise la photographie, la robotique rejoint le cirque, les arts plastiques s’inspirent de la cuisine … La science et le numérique s’invitent dans de nombreux projets, élargissant le spectre de création et les possibilités technologiques. Hors des catégories traditionnelles, ces jeunes artistes mêlent ainsi les inspirations et les techniques, avec des propositions résolument singulières et innovantes.

A cette dimension transdisciplinaire, s’ajoute une forte dimension collective. Les artistes ont souvent élaboré leurs projets en binôme ou en collectif, dans une volonté de co-construction, mais aussi dans un désir d’échange, de transmission et de partage de leurs réflexions. Les porteurs de projets collaborent ainsi avec leurs pairs, croisant parfois leurs disciplines respectives : une claveciniste travaille ainsi avec un jongleur, un réalisateur avec une auteure de bande dessinée, une architecte avec une designer…

Les thèmes abordés révèlent également les interrogations de cette génération d’artistes. Sensibilité aux questions écologiques, à l’identité, au territoire et aux lieux de vie, aux migrations et aux réfugiés, réflexion sur le rapport aux éléments, à l’eau, aux sons et à l’image… sujets qui seront autant de matières à la recherche et aux échanges avec les élèves.

La résidence Création en cours permettra aux artistes de déployer leurs projets, qu’ils soient au stade expérimental ou plus aboutis. Elle offre la possibilité de chercher, de tâtonner, de se tromper. Si beaucoup ont un objectif précis, comme la création d’une pièce, la réalisation d’une fontaine, l’édition d’un livre en 3D, tous accordent une place prépondérante à l’expérimentation, et à la rencontre. Conscients également que les moments de transmission, d’échanges avec les élèves, influenceront leur parcours.

Les 150 écoles primaires ou collèges, auxquels seront associés les artistes dans le partage de leur projet artistique, sont réparties dans les 101 départements français, avec une présence renforcée dans les territoires ruraux et en Outre-mer. Comme les projets, chaque école est singulière, dans son accueil et sa participation à la démarche de l’artiste. Les artistes entreront ainsi au cœur de l’école : dans la classe, mais également dans la cours, le gymnase, la bibliothèque, la cantine, dans les couloirs … certains installeront leurs ateliers, d’autres un labo photo, un studio de cinéma, ou transformeront simplement une salle de classe, pour construire et échanger avec les enfants. Les artistes entraineront les élèves dans leur aventure créatrice, et chacun élaborera ses interventions qui prendront elles-aussi de multiples formes : ateliers d’écriture collective, exercices de théâtre, balades sensorielles, création de marionnettes, découverte de procédés chimiques de développement de photo, peinture d’une fresque collective … Certains artistes souhaitent même placer les élèves et l’école au centre de leur processus d’expérimentation, entremêlant ainsi finement création et terrain de recherche.

Les premiers contacts se font entre les artistes et les équipes pédagogiques d’ici la fin de l’année pour développer ces projets singuliers et expérimentaux, et imaginer les temps de partage avec les enfants. Puis de janvier à juin 2018, chacun développera son projet de création et ira auprès des élèves, au plus près des territoires. Les élèves découvriront au cours de l’année le travail de l’artiste, mais également le processus de recherche et l’évolution d’une création.